Aidez-nous Faites un don ou un legs

Prof. Dr. Miguel D’haeseleer et son équipe

Une hypoperfusion sanguine cérébrale peut-elle expliquer une réduction du métabolisme axonal, un déclin cognitif et la fatigue chez les patients SEP?

Bourse

58.000 €
Department of Neurology - UZ Brussel

Le projet

Les personnes atteintes de SEP présentent une diminution de l’irrigation sanguine du cerveau. Dans une précédente étude, nous avons découvert que cet amoindrissement semble résulter d’une libération accrue d’une substance vasoconstrictrice puissante, l’endothéline-1, par les astrocytes localisés dans les lésions focales de SEP. Nous avons également démontré que l’administration d’un antagoniste de l’endothéline-1 permettait de restaurer l’irrigation sanguine du cerveau à court terme. Certains éléments semblent indiquer qu’un amoindrissement chronique de celle-ci peut provoquer une régression des fonctions cognitives, de la fatigue ainsi qu’une perte lente et progressive de neurones, autant de symptômes susceptibles de se déclarer dans un contexte de SEP et pour lesquels il n’existe pas encore de traitement. Dans le cadre de ce projet, nous voulons vérifier si un traitement à plus long terme avec un antagoniste de l’endothéline-1 permet d’améliorer ces processus chez les personnes atteintes de SEP.