Fondation Charcot : depuis 30 ans en première ligne contre la SEP

La fondation Charcot a été fondée en 1987 sous l’impulsion du Dr. Richard Gonsette, au sein du Groupe Belge d’Etudes de la Sclérose en Plaques, dans le but de récolter des fonds de mécénat pour la recherche. En 1987, les premières résonances magnétiques cérébrales devenaient opérationnelles dans les centres universitaires. Cette même année, le Prof Panitch et ses collaborateurs publiaient les résultats décevants d’une étude clinique utilisant l’interféron gamma. En effet, ce produit augmentait la fréquence des poussées ! Ce résultat négatif fut cependant le point de départ du premier traitement scientifiquement établi de la sclérose en plaques : l’interféron bêta, qui contrecarre l’action de l’interféron gamma.

Que de progrès réalisés en 30 ans

30 ans fondation charcotQue de progrès donc réalisés en 30 ans ! Nous pouvons maintenant établir un diagnostic beaucoup plus rapidement (Dr. P. Seeldrayers dans ce numéro) et nous pouvons instaurer des traitements précoces de plus en plus efficaces (Dr. Guy Laureys). Les chercheurs belges ont apporté leur contribution à ces progrès, sur le plan de la génétique, de l’immunologie, de l’analyse du liquide céphalo-rachidien, de l’imagerie, et en participant à tous les essais cliniques majeurs de ces 20 dernières années.

Depuis sa création, la Fondation Charcot a soutenu plus de 200 chercheurs pour un montant total de 6 millions d’euros, ce qui représente 132 projets de recherche dans 27 laboratoires universitaires de toutes les universités du pays. Elle a aussi mené à bien trois recherches cliniques sur trois nouvelles molécules, la Mitoxantrone, la Pixantrone et l’Inosine, recherches qui ont permis de mieux connaître les mécanismes de la maladie et d’utiliser la Mitoxantrone dans le traitement de la sclérose en plaques.

Le rôle essentiel des donateurs

Chaque année, le jury de la fondation Charcot reçoit près de 20 projets de recherche de haute qualité, ce qui témoigne du dynamisme et de la motivation de nos chercheurs. Cependant, compte tenu des limites de notre budget, nous ne pouvons soutenir que 5 ou 6 de ces projets. C’est dire l’importance du soutien de nos donateurs et de nos mécènes. Des résultats concrets et incontestables ont été ou seront prochainement publiés par ces équipes de chercheurs, avec de nouvelles perspectives thérapeutiques.

Le rôle clé des médecins

À côté du soutien à la recherche fondamentale et clinique, l’objectif de la Fondation est de sensibiliser les médecins, en particulier les neurologues, à l’importance du diagnostic précoce et aux nouveaux traitements de la maladie. C’est pourquoi la Fondation organise à l’occasion de ce 30e anniversaire, le 17 juin prochain, un symposium qui rassemblera chercheurs, neurologues, paramédicaux, tous impliqués dans la sclérose en plaques.

La recherche scientifique est une discipline rigoureuse, une discipline de haut niveau, une course d’endurance, et non pas un sprint pour des résultats partiels et transitoires. Nous vous remercions de rester fidèles à nos côtés pour continuer la lutte contre la sclérose en plaques, en particulier contre sa forme progressive, pour essayer d’en déterminer les causes exactes, les mécanismes moléculaires, les possibilités de réparation des lésions déjà installées.

Professeur Christian SINDIC
Président