La Chaire Charcot

La sclérose plaque est actuellement l’une des maladies neurologiques les plus étudiées. Une vingtaine de publications la concernant paraissent chaque jour dans la littérature scientifique et près d’une réunion internationale par mois rassemble des centaines et parfois des milliers de chercheurs.

La plupart de ces réunions sont sponsorisées par l’industrie pharmaceutique devenue un partenaire indispensable pour passer de la recherche fondamentale aux études cliniques extrêmement onéreuses. Les recherches cliniques concernant les traitements officiellement approuvés ou au stade de phases cliniques préliminaires, ainsi que les recherches fondamentales y associées sont financées par les firmes pharmaceutiques. Ces dernières donnent forcément une orientation « thérapeutique » prédominante à ces réunions. Trouver le traitement définitif de la SEP est évidemment le but essentiel de la recherche. La Fondation Charcot s’inscrit dans cette optique, puisque le Fonds Charcot soutient de préférence des recherches fondamentales pouvant aboutir à une amélioration de nos traitements. 

Mais il existe des lacunes dans nos connaissances de certains domaines « orphelins » de la SEP. La SEP chez l’enfant en est un exemple, nous en avons parlé récemment. Il y a donc un besoin pour les neurologues belges de pouvoir organiser des réunions sur des sujets qui les intéressent plus spécifiquement et qui sont peu abordés dans les réunions internationales et cela en toute indépendance financière. D’autre part, la dernière décennie a vu la mise sur le marché de nouveaux traitements et il n’est pas toujours facile de choisir celui qui convient le mieux pour chaque malade ni d’apprécier à leur juste valeur la fréquence et la gravité des effets secondaires. Les neurologues belges ont acquis une expérience dans ce domaine et se posent certaines questions. Ils   apprécieraient de pouvoir en discuter avec des collègues étrangers confrontés aux mêmes problèmes. Pour des raisons budgétaires, les universités belges n’ont pas la possibilité d’organiser ce genre de réunions.

C’est la raison pour laquelle, le conseil d’administration de la Fondation Charcot a décidé de créer une « Chaire Charcot ». Elle permettra aux services de neurologie universitaires belges d’inviter chaque année un chercheur européen pour traiter d’un problème particulier de la SEP  pour lequel il possède une expertise reconnue sur le plan international. 
Tout en poursuivant ses activités dans le cadre de la recherche clinique et fondamentale, la Fondation Charcot, conformément à ses statuts, souhaite faciliter l’information scientifique des neurologues belges dans le domaine de la sclérose en plaques.

Grâce à vous, la Fondation Charcot disposera d’un nouvel outil pour la recherche : la Chaire Charcot.

Prof. Dr. R.E. Gonsette
Président.